L’acceptation, le chemin vers le lâcher prise

Vous avez certainement déjà entendu ou même dit ce type de phrases « tu devrais passer à autre chose » « tu prends les choses trop à coeur » « lâches prise, laisses tomber ». Ce sont des conseils qui selon moi, nous donnons trop facilement, mais pour ce qui est de se les appliquer à soi même, c’est une autre histoire. Typiquement le « fais ce que je te dis mais pas que je fais ». Et puis c’est facile à dire, mais concrètement comment on fait ? Comment on fait pour passer à autre chose, pour laisser couler ? C’est tout à fait humain de se laisser emporter par la colère, la tristesse, la peur lorsqu’une situation désagréable nous tombe dessus, et en aucun cas il faut culpabiliser pour cela. Il est important d’accueillir ces émotions, même lorsqu’elles sont négatives. Cependant, nous pouvons apprendre à ne pas nous laisser submerger ou dépasser par des émotions qui n’arrangeront en rien la situation, et pire encore qui pourront l’aggraver.

Il est vrai que le monde dans lequel nous vivons, ne nous aide pas vraiment, ce monde où tout va très vite, où il faut être à l’affut de tout changement, bouleversement, où il faut savoir rebondir très vite pour ne pas se sentir largué. Un monde où il faut faire preuve de performance et maîtrise en toutes circonstances, un monde où nous devons être réactif et se montrer fort en permanence. C’est ce que j’appelle un monde anxiogène, où il y a peu de place au lâcher prise. Et puis vous savez à force de vouloir tout contrôler, notre carrière, notre foyer, nos émotions, notre apparence physique, à vouloir que tout soit carré, nous gaspillons notre énergie et perdons notre sérénité et l’authenticité de notre vie au passage. D’où le fameux « lâcher-prise » ! Une attitude intérieure d’ouverture à la vie. Un de mes rêves les plus précieux, celui de parvenir à m’ouvrir pleinement à la vie.

Il est important de savoir lâcher prise pour préserver sa santé et sa sérénité.

QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le lâcher prise, c’est relâcher la pression que nous ressentons vis à vis d’une situation, d’une attente. Attention, ça ne veut pas dire ne rien faire, et se mettre dans l’inaction et attendre que ça passe. C’est toute la difficulté de ce concept : mettre des actions en place en se détachant du résultat, accepter quelque chose que nous n’aimons pas, pour que ça puisse changer. C’est donner le meilleur de soi en se détachant, et aussi s’en remettre à la force supérieure qui tient les manettes de ce monde. Si le lâcher-prise est aussi important, c’est parce qu’il nous permet de ne pas gaspiller notre énergie inutilement. Bon nombre de tracas quotidiens naissent d’un manque d’acceptation de situations qui ne peuvent être changées. Bien souvent, nous nous perdons dans la rumination d’un passé révolu ou nous nous réfugions dans l’idéalisation d’un futur utopique. Loin de nous ressourcer, ces « évasions » mentales nous égarent et nous éloignent du moment présent. Concentrez votre attention sur les éléments que vous avez en votre possession et que vous pouvez changer.

Ce qui est assez drôle, c’est qu’une fois qu’on arrive à relâcher la pression par rapport à une situation, lorsque l’on arrive à se détacher, et que notre esprit est sur autre chose, que la situation qui nous frustrait tant se débloque, la solution se présente à nous comme par magie. Je suis sur que vous l’avez déjà constaté dans votre vie, c’est obligé, et peu importe le domaine, c’est la loi de l’acceptation.

Lâcher prise c’est renoncer à contrôler ce qui ne peut pas l’être.

COMMENT FAIRE ?

Lâcher prise consiste à reconnaître que nous avons déjà fait tout ce que nous pouvions. Nous ne pouvons plus agir sur la situation, les cartes ne sont plus entre nos mains. Il ne nous reste donc plus qu’à accepter l’incertitude  qu’elle peut générer.

L’acceptation suppose simplement que vous preniez la décision suivante : « Aujourd’hui j’accepterai les personnes, les situations et les circonstances telles qu’elles se présenteront. » Je saurai que ce moment est comme il devrait être, parce que l’univers entier est comme il devrait être. Dr. Deepak Chopra

L’auteur, précise que cela vaut que pour l’instant présent. Il est tout à fait normal de souhaiter que les choses se passent différemment, mieux dans le futur, et elles se passeront mieux si vous le décidez, et que vous agissez pour. J’ai rédigé un article où je parle plus en détail de ce livre, qui je pense colle tout à fait à la thématique du lâcher prise, vous le retrouverez en cliquant ici.

1. ACCEPTER

Accepter que nous ne maîtrisons pas tout dans la vie, et c’est ce qui fait son charme. Pourquoi s’enquiquiner la vie à vouloir tout contrôler, à vouloir avoir un oeil sur tout, décider de tout, à part y laisser votre santé, vous ne gagnerez rien. Laissez-vous porter par le flot de la vie, laissez-vous surprendre. Si vous ne parvenez pas à accepter et à lâcher prise c’est que l’attachement est plus fort que votre volonté. Alors votre mission est d’identifier cet attachement. Il faut savoir que l’attachement est lié à une peur et à une insécurité. Le besoin de sécurité, provient de «l’ignorance du vrai soi». Nous vivons dans un monde de symboles où nous avons tendance malheureusement à nous identifier à des symboles pour exister. Nous avons confondu ce que nous sommes (le vrai «Soi») avec des symboles matériels (voitures, argent, maison, vêtements, statut social, etc.). Déterminer vos peurs, faites y fasse pour les démanteler et enfin vous pourrez accepter les situations.

2. S’ADAPTER

Ok, la situation dans laquelle vous vous trouvez, n’est pas celle que vous aurez choisi, mais c’est ainsi, acceptez la situation comme je viens de vous le dire et ensuite adaptez-vous. Soyez souple, flexible. Avancer à contre courant aggraverait les choses. Il est inutile de se révolter contre une situation dans l’instant T, parce que ce révolter contre cette situation vous amène à vous révolter contre vous même et peut être même pire contre l’univers entier, parce que l’univers en à décider ainsi, vous pouvez faire en sorte que dans le futur, les choses se passent autrement, mais dans le moment présent c’est trop tard, et il est préférable d’accepter et de faire avec les éléments que l’on nous donne pour agir en conséquence et faire preuve d’adaptabilité.

Vous savez, c’est comme dans la fable de Jean de la Fontaine, le chêne et le roseau, je suis sur que vous connaissez la morale de cette fable. Alors appliquer la à votre vie. Juste pour le plaisir, voici la morale :

Dans cette fable les deux personnages principaux sont des archétypes, le chêne qui est fort représente l’orgueil démesuré et le roseau fragile, est la sagesse jouant de son adaptabilité comme sa plus grande force. Le vent entre en scène et une tempête vient les perturber, le chêne est certains de son immortalité et pourtant ne survit pas à cette tempête, parce qu’il est rigide et reste sur ces positions. Il ne s’adapte pas contrairement au roseau. Le roseau lui, se plie mais ne casse pas, sa flexibilité est son atout.

J’espère que cet article vous sera utile, pensez à partager votre avis en commentaire. A très vite, Quête d’une vie.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s